Recruiting
13 July 2018

Bien recruter son personnel, la clé du succès.

Dans les entreprises avec des employés à temps partiel, il y a souvent du roulement de personnel. Certains ont un roulement élevé et d’autres moins. On peut expliquer cette différence en partie à cause du recrutement. Certains employeurs réalisent rapidement que les employés embauchés ne font pas le travail et d’autres fois, ce sont les employés qui décident de quitter leur emploi.


Que faire pour éviter de toujours avoir à embaucher du nouveau personnel? Voici quelques trucs qui risquent de vous aider dans votre recrutement.

 

Bien énumérer les tâches, responsabilités, compétences ainsi que l’environnement de travail.

 

Dans le processus d’embauche, il est important d’être précis avec les candidats. Il ne faut pas les laisser dans le doute. Bien décrire en quoi consistent le travail et le type de responsabilités que le candidat aura est primordial pour que les deux parties aient l’heure juste. En plus de savoir cela, il faut que le futur employé sache les compétences requises pour occuper le poste convoité. Quoi de pire qu’un nouvel employé qui doit vendre des produits et qui n’a aucune habileté sociale ou aucune connaissance dans le domaine? Il sera également pertinent de décrire l’environnement de travail. Certaines personnes préfèrent travailler seul, dans un endroit silencieux, alors que d’autres aiment quand il y a du travail d’équipe et que l’ambiance est dynamique. L’important est la transparence. Bien décrire les prérequis ainsi que l’atmosphère de travail pourra mieux enligner les candidats et du même coup, améliorer les chances que ces derniers restent dans votre personnel.

 

Regrouper les employés concernés par le poste vacant lors du processus d’embauche

 

Il est probable que la personne en charge des embauches ne soit même pas directement en contact avec l’employé une fois engagé. Il peut arriver que cette personne se base uniquement sur le CV et l’entrevue sans prendre conscience de la compatibilité de la personne avec le poste. C’est pourquoi regrouper les personnes concernées par le poste, c’est-à-dire les personnes qui auront à passer des journées complètes avec l’employé, est une idée à considérer fortement. En examinant les candidatures et en assistant aux entrevues, les employés à risque de travailler avec le nouveau ou nouvelle vont pouvoir donner leur opinion et prédire s’il ou elle fera l’affaire en situation de travail. Il pourrait même être préférable de laisser un des responsables gérer l’embauche. Par exemple, le directeur de la section électronique ainsi que ses vendeurs devraient prendre part à la décision d’embauche. L’important est de s’entourer de gens concerné par le poste lors du processus.

 

Développer des contacts bien avant d’avoir besoin d’embaucher

 

Un phénomène a déjà commencé à frapper le Québec, le retrait des baby-boomers. Récemment, on annonçait que plus de 10 000 emplois étaient disponibles à Québec. Il y a une forte demande pour la main d’œuvre et ça joue du coude dans certains domaines. Comment se distinguer des autres? C’est là que les relations publiques peuvent jouer un grand rôle. Connaître des gens dans différents domaines, assister à des 5 à 7, faire des portes ouvertes pour inviter des gens potentiellement intéressés à travailler avec vous sont des façons de se faire des contacts sans nécessairement être dans le besoin. Il faudra donc user de toutes les ressources pour se faire des contacts et d’acquérir l’expérience nécessaire pour embaucher de bonnes recrues. La pénurie de main-d’œuvre risque de continuer et vous avez besoin d’être à votre meilleur pour vous démarquer.

 

Bien analyser les lettres de présentation et CV de tous les candidats.

 

On dit souvent que le diable est dans les détails. En effet, lorsque vous serez en période d’embauche, vous allez recevoir plusieurs curriculum vitae ainsi que des lettres de présentation. Prenez le soin de les regarder attentivement. Le vocabulaire, l’orthographe sont souvent de bons indicateurs. Si un candidat laisse des fautes de frappe dans sa lettre, se souciera-t-il des détails dans votre entreprise?

 

De plus, l’expérience acquise des candidats est un bon indicateur des performances que ces derniers pourront vous donner. Prenez donc le temps de bien scruter les documents qui vous sont fournis. Vous serez en mesure de prendre de meilleures décisions afin d’assurer l’avenir de votre personnel.

 

 Dresser une liste de candidats pour entrevue téléphonique

 

Certains négligent cette pratique. Avant d’inviter un candidat passer une entrevue dans vos bureaux, assurez vous que cette personne est vraiment qualifié. Suite à vos lectures de lettres de présentation, dressez vous une liste de candidats que vous voulez passer en entrevue téléphonique. L’entrevue par téléphone permet de vous faire sauver du temps ainsi qu’aux candidats. Préparez vous une liste de question auxquelles vous voudrez des réponses franches, sur le vif. Vous serez en mesure de voir comment vos interlocuteurs communiquent et comment ils se débrouillent à l’improviste.

Ce type d’entrevue vous permettra de parler à plus de candidats et de faire le tri suite à ces entretiens. Suite à cette étape, vous allez les recevoir en personne et vous aurez déjà une petite idée de ce qui va se présenter devant vous.

 

Regarder les références et prendre le plus d’information possible

 

Toujours dans le processus de bien étudier les candidatures, c’est important d’avoir des avis externes. Les références qui apparaissent sur les CV peuvent être une importante source d’information pour vous lors du processus d’embauche. Prenez le temps d’appeler les anciens patrons et collègues de travail. Vous pourrez récolter des témoignages qui en diront long sur le genre d’employé que votre sujet est. N’ayez pas peur de poser des questions. Ces références sont là pour vous aider. Vous ne perdrez pas à prendre le plus d’information.

 

Vous voici donc en possession de quelques astuces qui feront de vous des recruteurs plus alertes et mieux préparés.