Main d'oeuvre
22 septembre 2018

Guide de survie pour l’embauche des milléniaux

Les milléniaux sont de plus en plus nombreux à intégrer le marché du travail. Voilà pourquoi on ne peut pas se priver de leurs talents au moment du recrutement. Or, comment les garder dans notre entreprise alors qu’ils ont la réputation de changer constamment d’emploi? Pour mieux relever les défis du recrutement, il faut d’abord apprendre à mieux connaître les désirs et les ambitions des milléniaux.

 

L’esprit entrepreneur

C’est chez les milléniaux que l’on retrouve le plus grand désir de démarrer leur propre entreprise. Plus d’un millénial sur deux, pour être précis. En effet, ce désir correspond à un besoin d’accomplissement personnel.

Ce besoin d’accomplissement pourrait également expliquer le manque d’engagement que les stéréotypes attachent aux milléniaux. Seulement 29 % des milléniaux se disent engagés dans leur travail, et 21 % des milléniaux ont changé d’emploi au cours des 12 derniers mois.

Pour les milléniaux, tout travail doit avoir un sens. Ils ne veulent donc pas être contraints par un gestionnaire ou des tâches qui ne conduisent pas à un but précis et clairement communiqué. Offrez-leur plus d’autonomie et laissez-leur remplir les tâches à leur manière.

De plus, optez pour une communication plus active et plus transparente. Les milléniaux ont une préférence pour un feedback constant. Par exemple, en mettant en place un système qui mesure les performances, vous les motiverez à se dépasser dans leurs objectifs personnels.

 

L’équilibre avant le salaire

Si vous croyez qu’un gros salaire suffit pour garder vos milléniaux engagés au quotidien,  ce n’est pas du tout le cas! 38 % des milléniaux privilégient l’équilibre entre leur vie personnelle et le travail avant le gros salaire.

En réalité, même s’il faut un salaire pour bien vivre, celui-ci ne fait pas partie des priorités des milléniaux. En effet, ils choisissent leur employeur selon les priorités suivantes : l’équilibre vie personnelle/travail, l’opportunité de grandir au sein de l’entreprise, la flexibilité des horaires, l’envie de créer un impact, le développement professionnel et l’impact sur la société.

Changez les types d’avantages offerts. Priorisez l’être humain en tenant compte de leur bien-être, mais aussi de leur parcours professionnel. Par exemple, mettez en place des programmes de formation ou de perfectionnement. Ou, mieux encore : devenez leur mentor! Les milléniaux ne recherchent pas un patron, mais un coach. Ils recherchent avant tout une personne qui les accompagnera dans le développement de leurs compétences et de leur carrière.

 

En contrôle de leur quotidien

Bien entendu, pour atteindre l’équilibre, les milléniaux doivent sentir qu’ils sont en contrôle de leur quotidien. Cela passe entre autres par l’offre d’horaires variables et flexibles. Vous pouvez, par exemple, leur permettre de choisir leur heure d’arrivée et leur heure de départ. Un employé peut donc choisir de débuter à 7 h 30 et de terminer à 15 h 30. Il peut ainsi arriver à temps pour recueillir son enfant à la garderie.

Pour assurer une cohérence côté horaires, vous pouvez compter sur les fonctionnalités de Voilà! Elles facilitent entre autres vos communications avec vos employés. Avec Voilà, vous pouvez proposer à vos employés des quarts correspondant à leurs compétences et disponibilités. En retour, vos employés bâtissent un horaire qui leur convient, tout en respectant le nombre d’heures maximales et minimales à travailler. Fini les allers-retours au téléphone!

En tenant compte de ces informations, il devient plus facile de comprendre les milléniaux. Certes, il faudra un temps pour adapter votre entreprise à cette nouvelle main-d’œuvre, mais si vous les impliquez dans les changements, vous serez tous gagnants.